Quelle est la répartition du pétrole en Afrique ?

Photo Quelle est la répartition du pétrole en Afrique ?

De nombreuses zones du sous-sol contiennent des réserves importantes de ressources pétrolières. Cependant, celles-ci semblent très inégalement réparties sous l'effet de différentes conditions. Plus des trois cinquièmes se trouvent au Moyen-Orient. Découvrez ci-après la répartition du pétrole en Afrique.

Les conditions de formation d'une région pétrolifère

Outre le gaz et le charbon, le pétrole est la source d'énergie la plus prisée de la planète. Il s'agit d'une roche liquide d'origine naturelle contenant des éléments organiques soufrés, azotés et oxygénés ainsi que des hydrocarbures. C'est à partir de celui-ci qu'on obtient des carburants liquides dont le fioul, l'essence, le gazole, le kérosène ainsi que le GPL (gaz de pétrole liquéfié).

Le pétrole se trouve habituellement piégé dans des formations géologiques spécifiques. Certaines conditions favorisent l'apparition de gisement pétrolier. A ce titre, la zone doit être formée de bassins sédimentaires riches en matières organiques. La maturation est plus favorable en milieux confinés à une profondeur importante, sous le climat tropical durant un grand réchauffement climatique.

Les réserves pétrolières en Afrique

Différents phénomènes ont engendré l'inégalité de la répartition du pétrole dans le monde. De plus, la réserve d'or noir varie suivant certains ordres de grandeur. Parmi les réserves pétrolifères de la planète, 6,7 % se trouvent en Afrique. La grande partie se trouve sur le littoral atlantique grâce à l'ouverture du rift et de l'Afrique du nord.

Si les autres pays ont déjà atteint le plafond, une grande partie des gisements semble encore sous-exploitée dans ce continent. Situé à cheval entre le Nigéria, la Guinée équatoriale, le Cameroun et le São Tomé-et-Príncipe, le Delta du Niger est le plus productible en pétrole en Afrique. Dans l'Afrique sub-saharienne, le Nigéria est l'unique pays membre de l'OPEP. Des gisements importants en mer de Bonga (Nigéria) ont été découverts en 2001 et différentes zones offshore de l'enclave de Cabinda et au nord d'Angola sont déjà exploitées. Aussi, depuis 2007, le pétrole constitue la première ressource financière de la Côte d'Ivoire.

De belles perspectives pour le pétrole africain

Le continent africain est le plus faible consommateur de pétrole, mais la demande y est très exorbitante et elle devrait encore augmenter les années qui viennent. En moyenne, entre 2002 et 2030, la hausse serait de 1.4 % en Afrique, ce qui pourrait lui favoriser une montée en puissance. Mis à part ces grands pays producteurs de pétrole, la Mauritanie, le Sénégal, la Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale, le Congo, le Gabon, la Namibie, le Ghana, l'Algérie, la Tunisie, la Lybie renferment tous de l'or noir.

Plusieurs gisements ont déjà intéressé les investisseurs dont le golfe de Guinée, l'Angola ainsi que le Gabon. En réalité, les réserves africaines représentent encore une belle perspective pour s'investir.

Parmi les investisseurs en Afrique, on peut mentionner Tarek Bouchamaoui. C'est un homme d'affaires tunisien d'une cinquantaine d'années qui dirige l'entreprise HBS International (Hédi Bouchamaoui & Sons), depuis 1997. C'est une société d'exploitation et de production de gaz et de pétrole en Égypte. Cette firme exploite plusieurs gisements de pétrole et de gaz en 2017 avec 4 permis de recherche. Depuis son retour en Tunisie, Tarek Bouchamaoui a acquis autant d'expériences pour pouvoir superviser les différentes phases d'exploration pétrolière.